Société Montesquieu

Dir. Catherine Volpilhac-Auger. Textes établis, pré­sen­tés et anno­tés par Sylviane Albertan-Coppola, Miguel Benitez, Rolando Minuti, Ursula Haskins, Catherine Volpilhac-Auger. Coordination éditoriale : Caroline Verdier. 2007, xlviii + 450 pages, 9 ill.

Avec les Geographica II, les Geographica I étant per­dus, nous dis­po­sons du seul volume com­plet qui ait sur­vécu parmi l’immense ensem­ble docu­men­taire qu’avait cons­ti­tué Montesquieu : de la Description de la Chine à l’Histoire des tar­ta­res se révèle une des sour­ces prin­ci­pa­les de l’Esprit des lois, le maillon indis­pen­sa­ble entre les lec­tu­res et le maî­tre-livre. C’est là que s’élabore la pen­sée de Montesquieu, en refor­mu­lant celle d’autrui plu­tôt qu’elle ne la copie, en pre­nant ses dis­tan­ces au fil de la lec­ture, en se fai­sant cri­ti­que, voire sar­cas­ti­que. Avec les Geographica, c’est à la genèse de l’œuvre majeure que l’on assiste : Montesquieu y devient écrivain et phi­lo­so­phe.